FETES SECULAIRES


On n'a que peu d' indication sur le premier centenaire faute d' archives (disparues lors des ravages causés par les "iconoclastes" dans les églises).
A l' occasion du bicentenaire, un autel baroque a été érigé: il a été conservé dans son style d' origine.
Pour le tricentenaire, le 5 juillet 1778, sortirent deux processions: l' une le matin composée notamment des trois gildes d' arbalétriers, des cinq Chambres de Rhétorique, des reliques des trois paroisses, du clergé et de la statue miraculeuse; l' autre, l' après-midi, plus spécifiquement centrée sur les sept chars d' apparât dont le dernier évoquait le miracle de Poperinge. La statue de la Vierge était, pour sa part, portée par les Pères Recolets.
A l' occasion du quadricentenaire, quatre cortèges, issus de trois paroisses et du "Collège Episcopal Saint-Stanislas" furent organisés. Celui de Saint-Jean était d' emblée le plus important, car il comportait le Char du miracle, ainsi que la statue miraculeuse portée par douze jeune filles.
En 1954, on célébra le 475 ième anniversiare du miracle. Outre la procession, amplement remaniée et renouvelée, une représentation théatrale du "Jeu du miracle" fut donnée sur la Grande Place.
Pour le 500 ième anniversaire du miracle, le premier juillet 1979, une messe pontificale fut célébrée. La procession de 1400 figurants, entièrement rénovée, comportait trois parties, respectivement consacrées à "Marie, Mère du Christ et de l' Eglise", à une évocation historique et à un hommage à Notre-Dame de Saint-Jean, avec en apothéose, le Char de la statue miraculeuse.

 


developed by DigitalMind - powered by eXopera - design by artoroom